Global Education Monitoring Report

Cible 4.5: Equité

D’ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l’éducation et assurer l’égalité d’accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d’enseignement et de formation professionnelle

CRÉDIT: Mats Lignell/Save the Children. Masu*, un jeune garçon de 12 ans, est arrivé tout seul à Dhaka, au Bangladesh, il y a deux mois.

La parité entre les sexes dans la scolarisation aux niveaux primaire et secondaire a en moyenne été atteinte à l’échelle internationale. Cependant, cette moyenne masque les disparités qui persistent dans certains pays. En 2016, 54 % des pays avaient atteint la parité dans la scolarisation dans le premier cycle du secondaire et 22 % dans le second cycle du secondaire. Les pays qui parviennent à la parité ne réussissent toutefois pas toujours à la conserver.

Les taux d’achèvement varient considérablement en fonction du lieu de résidence et du niveau de richesse. Dans les pays à revenu faible et intermédiaire, les élèves des zones rurales ont généralement deux fois moins de chances de parvenir au terme du second cycle du secondaire que les élèves vivant en milieu urbain (Figure 11).

Figure 11: Beaucoup de pays ont encore un long chemin à parcourir pour établir la parité dans les taux d’achèvement, de l’enseignement secondaire notamment, en tenant compte des critères de richesse et de lieu de résidence

Il est difficile de mesurer les disparités imputables au lieu de résidence en raison du faible degré de comparabilité des données : considérés ensemble ou séparément selon les pays, divers critères tels que le pourcentage de personnes travaillant dans l’agriculture, la taille de la population, la densité de population et certains éléments spécifiques servent à classer les lieux de résidence dans la catégorie “urbaine” ou “rurale”.

À l’appui du suivi des ODD, et dans le prolongement de la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable Habitat III qui a eu lieu en 2016 à Quito, une tentative de définition des villes et des établissements humains par les populations elles-mêmes a été lancée au niveau mondial. La définition sera approuvée en 2019. Dans le cadre de ce processus, les classifications administratives sont comparées aux données obtenues par la télédétection et les recensements. Alors que selon les critères nationaux moins de la moitié de la population d’Afrique et d’Asie vit en zone urbaine, les estimations de 2018 montrent que les citadins représentent en fait plus de 80 % de la population. Beaucoup de personnes qui participent aux évaluations de l’éducation en zone rurale vivent en réalité en zone urbaine, ce qui fausse les données relatives aux zones réellement rurale.

Dans les pays à revenu faible et intermédiaire, les élèves des zones rurales ont généralement deux fois moins de chances de parvenir au terme du second cycle du secondaire que les élèves vivant en milieu urbain

Cible 4.5 de l’année précédente